Qui sommes-nous

L’histoire de la ferme Bethanoun

A la fin des années 30, Michel, vaillant domestique né dans le village d’Ayherre, se prend d’amour pour Thérèse, fille de cultivateur de La Bastide Clairence. Michel est ambitieux, il ne veut pas rester domestique toute sa vie. Il décide alors de prendre la ferme voisine en métairie, la ferme du Lucq. Petit à petit, il crée son troupeau de vaches laitières, quelques cochons et la basse cour. Michel et Thérèse travailleront dur toute leur vie pour nourrir et éduquer leurs quatre enfants.

L’aîné, Robert, veut aussi être agriculteur. Mais les vaches laitières, « ce n’est pas son truc ». Il a entendu parler d’une nouvelle race de vache à viande formidable, un croisement de trois races du Sud-Ouest : la Blonde d’Aquitaine

Mais la métairie est trop petite et il n’y a pas de place pour le rêve de Robert. Qu’à cela ne tienne, celui-ci a de la suite dans les idées, il a entendu dire que le voisin devait prendre sa retraite et que ses enfants ne prendraient pas la suite. Ni une ni deux, il lui achète la ferme BETHANOUN [à prononcer Betianoun].

Nous sommes en 1967, Robert a 22 ans et l’aventure commence. 

D’abord des bœufs pour travailler la terre, puis arrive le 1er tracteur qui fera également le bonheur de Michel son père. La ferme est constituée d’un bâtiment unique, abritant Robert et Denise son épouse, leurs trois enfants, les vaches, veaux, cochons…

Petit à petit, le troupeau de Blondes d’Aquitaine grandit… 

1977 : arrivée de la 1ère étable d’une conception plus moderne.

1978 : Michel prend sa retraite ; son petit dernier, Emile, prend la relève. Il reprend les terres de Lucq en fermage. 

Mais aux vaches, laitières ou à viande, il préfère les brebis, et en particulier les laitières, les manex têtes rousses [manèche], brebis de race locale qui donnent un lait fantastique.

1980 : les 2 frères, Robert et Emile, décident de s’associer sous la forme d’un GAEC qu’ils appellent GAEC DU LUCQ en mémoire à leur maison natale, et peut-être aussi en hommage à leur père (mais ne comptez pas sur eux pour vous le dire !). 

C’est par un travail acharné, de tous les jours, à travers les saisons, qu’ils façonneront et développeront la ferme Bethanoun.

1996 : Pascal, le fils aîné de Robert, rejoint le GAEC. 

C’est l’occasion de renforcer et de donner une meilleure assise à la ferme.

2001 : Serge, le frère de pascal, le rejoint au sein du GAEC. Curieux de connaître les consommateurs de leur viande, ils créent l’activité de vente directe de viande de bœuf et de veau.
2005/2008 : Robert et Denise prennent leur retraite.
2008 : Philippe, le fils d’Emile, rejoint le GAEC.Il a également un rêve : faire du fromage. 

Et nous ne ferons pas un mais deux fromages différents.

Depuis, nous vous proposons des produits issus de nos deux élevages : viande et fromage.

Nous espérons que la ferme Bethanoun continuera longtemps à façonner nos collines verdoyantes du Pays Basque

Les générations passent mais la passion - indispensable dans notre métier – reste et chacun écrit sa page dans le grand livre de notre histoire.

Les membres du GAEC du LUCQ FERME BETHANOUN : Emile, Pascal, Philippe et Serge FRACHOU.